22 Oct Quel business model sur la monétisation des données ? Bref retour sur l’application TADATA

Début 2020, avant l’ère du Covid-19 et des grands tourments, une app d’un nouveau genre fait son apparition. Destinée essentiellement aux jeunes (entre 15 et 25 ans), TADATA leur propose de monnayer leurs données personnelles. Dans la foulée de son lancement, l’application a fait l’objet d’un signalement auprès de la Cnil. La Cnil a récemment mis fin au contrôle et n’a procédé à aucune sanction. Le principe est donc acté : les utilisateurs (jeunes ou moins jeunes) peuvent vendre leurs données personnelles : Oui, mais à quelles conditions ? et surtout comment ?
Read More

21 Mar La lettre recommandée électronique

Comment adresser une lettre recommandée avec accusé de réception en période de confinement ?   Ceci est un billet d’actualité. Il est sûrement imparfait. Toute contribution pour corriger, rectifier, est le bienvenu bl@nouveaumonde-avocats.com ou sur https://twitter.com/Bernard_Lamon. Disclaimer : je ne travaille pour aucune des sociétés dont je cite la solution. De...

Read More

16 Mar La force majeure dans les contrats

A quelles conditions un prestataire, ou son client, peut-il s'appuyer sur la force majeure pour éviter l'application d'un contrat ? La force majeure est un événement qui permet un signataire de contrat d’échapper à ses obligations, temporairement ou définitivement.   C’est une théorie relativement ancienne que l’on trouve...

Read More

11 Sep Le cahier des charges est-il protégé ?

Dans un projet informatique, le cahier des charges est le document dans lequel un client (entreprise, association, administration) exprime ses besoins pour pouvoir lancer une consultation auprès d'entreprises (éditeurs ou développeurs de logiciels) afin d'obtenir des offres de leur part. Attention : il n'y a...

Read More

12 Juil Logiciel libre : la licence est un contrat, et sa violation n’est pas une contrefaçon (jusqu’à quand ?)

Un jugement du tribunal de grande instance de Paris du 21 juin 2019 (disponible ici sur legalis.net) confirme deux éléments importants du droit en matière de logiciel :
  • d’une part, la licence de logiciel libre (comme GPL ou Apache) est un contrat juridiquement valide,
  • d’autre part, la violation d’un contrat de licence par le licencié n’est pas une contrefaçon, mais une (simple) violation de contrat.
Read More